Leçon N° 7 : ÊTRE PARISIEN(NE) ET FAIRE SEMBLANT DE CLUBBER

Publié le par Les Parisiens.net

 


Alors là, jeune aspirant parisien, vous pouvez me remercier. Voici la solution clef en mains qui va vous permettre de passer pour un gros hypeur alors que vous resterez tranquillement chez vous dans le canap' à regarder la dernière saison de "How I met your mother". Passer pour un fêtard de la night sans souffrir sur des talons de 12' ni se cailler devant le Baron, c'est un art savant, mais easy. Maîtrisez-le en une leçon.


Vous n'aimez pas sortir ? Rien ne vaut pour vous une soirée DVD sous la couette, et/ou après votre journée de taff vous êtes bien trop claqué pour aller faire le zouave avec des drogués en boite (certainement rentiers et au chômage) ? Aucun problème ! Nous avons la solution.
Clubber sans clubber est en effet un très grand sport parisien, mais aucun indigène ne l'avouera jamais (même sous la torture d'un week-end en Creuse). Beaucoup de Parisien(ne)s ne sortent pas souvent, voire jamais, mais se doivent d'afficher des nuits de folie pour conserver leur passeport de la Ville. Comment font-ils ?


RÈCLE N° 1 : SACHEZ DE QUOI VOUS PARLEZ

Pour assurer votre réputation de dingue de la night à vie, il vous suffit d'aller une seule fois dans chacun des lieux cités dans la Leçon N°6 : Être Parisien(ne) et clubber (au pire, prévoyez une RTT le lendemain), lors d'une nuit "rallye clubbing". Passez vingt minutes dans chaque lieu, explorez tous les recoins, commandez un verre typique (cf le cocktail Baron au Baron, l'absinthe Pandor au Chacha ...), passez aux toilettes (qui peut être une question piège !), puis rentrez chez vous. Vous pourrez alors ensuite, durant un an, raconter n'importe quoi sur vos nuits déjantées sans que personne ne sache que vous n'y mettez jamais les pieds, et ne serez jamais pris au dépourvu puisque vous connaissez les lieux.


RÈGLE N°2 : TUYAUTEZ-VOUS SUR LE WEB

Parallèlement, pour ne pas vous planter et ajouter quelques détails qui font plus vrai, vous vous tiendrez au courant des soirées spéciales via le site Parissi, ou Facebook (votre bible) et pourrez ainsi décréter : "La dernière Goldrush du Panic Room était cool, oui, mais j'ai préféré le Dj set de Jean Nipon chez Régine jeudi". Faites juste gaffe aux dates, ce serait ballot de vous faire griller pour une erreur de semaine. Bien entendu, cliquez "Attending" ( = présent) sur tous les éléments aucquels vous êtes censés vous rendre, afin que chacun voie bien sur votre page que vous êtes un ouf, une folledingue, un hooligan de la nuit qui va à trop plein de soirées.


RÈGLE N°3 : IMMORTALISEZ L'ÉVÈNEMENT

Le top pour assurer votre crédibilité, après le poids des mots, est le choc des photos : arrangez-vous pour vous faire shooter dans un lieu incontournable. Nous ne citerons pas de noms, mais généralement, des photographes branchouillous prennent des photos durant les soirées, et les postent ensuite sur Facebook (oui, encore Facebook, désolée, mais c'est un outil très utile dans votre quête parisienne). Ou, mieux encore, sur le who's who de la nuit, le mythique Saywho (www.saywho.fr). Ce site incontournable a toute une écurie de photographes, qu’il envoie à toutes les soirées importantes de la ville afin de shooter les portraits et l’ambiance de la nuit parisienne. Personnellement, ma préférence va aux sublimes photos de Maxime Antonin, qui réussirait à rendre sexy un shooting d’Annie Cordy à la merguez-party des Musclés.
Vous pouvez aussi vous shooter vous-même, bien que ce soit un peu pathétique.
Une fois shooté puis "taggé" sur le Livre des Visages, c'est bon, vous êtes cuit, parfaitement à point.


RÈGLE N°4 : FAITES COURIR LES BRUITS

N'oubliez pas de lâcher de temps en temps une phrase prouvant que vous êtes un habitué. Vous en trouverez de bons exemples dans la "Leçon N°6 : Être Parisien(ne) et clubber". A lire et relire. 

Dernier conseil et pas des moindres : quand vous avez raté une soirée méga hype (par flemme ou mésinformation), surtout n'avouez pas votre péché ! Si on vous questionne, soupirez que vous n'aviez pas envie d'y aller, sans préciser pourquoi, air blasé (...) et mystérieux à la clef. Ce sera parfait.


Et voilà ! Vous êtes désormais le roi ou la reine des faux clubbeurs.
Sur ce, y a le dernier "Big Bang Theory" qui est enfin arrivé sur les sites de streaming, alors vite, un tisane et au lit.


Liste des groupes indispensables sur Facebook : - Say Who - Le Baron - Le Montana -  Le Scopitone - Social Club - Chacha Club Paris - Le Régine Paris - Le 130 Club - Les vendredis des Saints Pères - Elegangz - Vice France - Mort aux Jeunes Fan Club - Propagangz - Neo(club) - Smoking - L.A Project - Le Ullmann Club - Goldrush - Le Nouveau M - Party at BC - Electrochic - Black Cavalados - Truskel Club - Buvez Madison Fan Club ... liste non exhaustive !


Dans la même catégorie, retrouvez :


 

Commenter cet article