LECON N° 18 : ÊTRE PARISIEN(NE) ET FAIRE DU SPORT

Publié le par Les Parisiens.net


Amis musclés, ne laissez pas les New Yorkais ricaner face au titre de ce chapitre. Ne croyez pas que le seul moment où les Parisiens joggent, c'est pour attraper le métro. Sachez-le malgré les rumeurs, les Parisiens peuvent faire du sport. Parfois. Il paraît. Alors où, quand et comment bouger son corps dans la capitale du staïle ? Suivez le guide (c'est facile, il ne court pas très vite).



Malgré tous les efforts de notre président et de son t-shirt NYPD pour favoriser le retour du running, les habitants de la capitale française, c'est vrai, ne sont pas les gens les plus sportifs du monde. D'abord Français (quand même), et par-là même gastronomes et assez flemmards, on ne les voit pas enfiler leur short tous les matins comme les sculpturaux Américains - ou du moins, ceux qu'on voit dans les séries télé.

Vous êtes vous-même gravement allergique à cette coutume barbare qu'on appelle pompeusement "sport" ... ? Je vous rassure d'emblée : pour être un vrai Parisien, vous n'êtes absolument pas obligé de faire suer votre corps douillet.
En effet, vous pouvez parfaitement faire partie de ces locaux feignants et bons vivants qui n'ont jamais touché une paire de vrais baskets de leur vie. A Paris, nombreux sont ceux qui détestent faire du sport et n'ont pas honte de le dire. Généralement, ils le clament même haut et fort en ricanant, une clope dans une main et un verre de vin dans l'autre. Si vous leur dites que vous aimez courir, ils vous regardent alors avec effroi et se retiennent de brandir une gousse d'ail ou un crucifix à votre intention. Si cet état d'esprit vous parle, tant mieux : ce délicieux hédonisme est terriblement local.

Si, en revanche, vous n'êtes pas contre un peu de sport, sachez que notre belle ville accueille en son sein 37 piscines, 43 centres municipaux de tennis, plusieurs murs d'escalade, des patinoires, deux bases nautiques, quelques délicieux parcs et un grand nombre de gymnase ou stades où vous défouler.

Et, surtout, il existe 4 profils de Parisiens (plus ou moins) sportifs. Lequel vous correspond ?


Profil N°1 : le Sportif Dans Sa Tête
Si vous ne faites jamais de sport mais adorez en parler, vous allez forcément choisir ce mode de "sport" là. Pour être un Sportif Dans Sa Tête, il suffit de se déclarer fanatique de sport, "ancien sportif" (ce qui ne veut rien dire, et peut simplement faire référence à vos cours d'EPS de lycée, ou un stage de voile en 1998), et d'être abonné à l'Equipe. Il est fortement conseillé de boire des bières devant le foot, zoner au Parc de temps en temps, et jubiler quand Roland Garros arrive. Si quelqu'un se permet de vous dire que vous ne faites jamais de sport, la parade est simple : 1. Vous n'avez pas le temps (ben tiens, vous êtes Parisien), 2. Vous faites du ski chaque année (une semaine), 3. Vous promenez votre chien tous les matins (et pardon, mais ça nécessite de marcher presque dix minutes à deux à l'heure), 4. Vous faites un foot chaque dimanche matin avec les copains (ce qui, en réalité, vous est arrivé une fois en mars 93 - mais après vous avez eu la flemme, ou pas le temps, ou un truc dans le genre), 5. Vous clubbez (et donc, dansez - imbibés certes,mais peu importe, ça reste du sport).


Profil N° 2 : le Sportif "Bonnes Résolutions"
Celui-là, toutes les salles de sport le connaissent. Enthousiaste, sympathique et terriblement velléitaire, le Sportif "Bonnes Résolutions" est cet homme qui, chaque 1er janvier, jure qu'il va s'abonner au Club Med Gym pour aller soulever de la fonte. C'est aussi cette femme qui, sur le plage, maudit ses bourrelets et rêve d'aller courir tous les matins dès son retour à Paris. Bien sûr, ils n'en feront rien. Très répandu, le Sportif "Bonnes Résolutions" arbore dans son portefeuille une carte de club prestigieux (Waou, Usine, Klay), qui ne sert généralement à rien. Comme il y va quand même de temps en temps (à chaque solstice d'été par exemple), et que la première semaine de son abonnement, il y est allé trois fois en deux jours, il ne peut s'empêcher de vanter les mérites du sport et de faire croire à tout le monde qu'il y va souvent. Seule sa femme (ou son mari) connaît la vérité et le couvre honteusement.


Profil N°3 : le Sportif Pointu
Mon préféré. Pour ma part, je considère que c'est le plus parisien des quatre, parce qu'il se distingue du monde qui l'entoure de façon extrêmement branchée. En tant que vrai Parisien  voulant toujours être original, spécial, bref, au-dessus de la masse, le Sportif Pointu ne fait pas le même sport que tout le monde, et sidère toujours un peu l'assistance quand il annonce son activité préférée. Equitation, danse classique ou badmington font déjà leur petit effet en société, puisqu'en général, à Paris, la masse fait soit du jogging dehors, soit des cours en club. Du coup, forcément, le saut d'obstacles ou les pointes Repetto marquent leur différence. Mais pour être un topissime Sportif Pointu, pourquoi ne pas choisir une activité encore plus improbable ? Pour sûr, vous serez certain d'épater le monde en vous annonçant passionné de hockey subaquatique (comme son nom l'indique), kinball canadien (avec son ballon géant), extreme carving (wow), ou, carrément, de tchoukball (sport suisse dont le seul nom me ravit). Comme personne n'y connaît rien, vous pouvez raconter n'importe quoi et briller d'une aura mystérieuse, originale et terriblement chic. Parisienne, donc.


Profil N°4 : le Vrai Sportif
Aïe. Celui-ci, je ne vous le cache pas, fait vraiment du sport. Mais vous devez apprendre, jeune padawan, qu'il est extrêmement répandu à Paris ces derniers temps. Le Vrai Sportif, qui peut être votre mari, votre jolie collègue ou même votre vieux pote ex-fumeur-alcoolique-drogué, est cette personne étrange qui aime réellement pratiquer une activité physique. Je veux dire, pour de vrai, pas pour maigrir ou se donner un genre. Il vous dit que c'est "trop bon", que ça lui permet de "décompresser", de "se sentir vivant" ou autre étrange formulation new age. Il va courir trois fois par semaine (voire cinq ou six s'il est addict), ne laisse jamais sa carte de club prendre la poussière et peste quand un souci de santé l'empêche d'aller prendre sa dose de sueur en intraveineuse. Il s'est fait des bons potes à l'Usine. Elle court chaque mois de septembre à la "Parisienne" (course pour femmes contre le cancer du sein). Il est persuadé que l'iPod a été créé uniquement pour les sportifs. Elle aime bien commencer sa journée par "une petite heure de Pilates", de vélo ou de dos crawlé ... Oui, ces personnes existent pour de vrai. Attention, vous pourriez devenir l'une des leurs. En même temps, quand vous voyez comment ils sont gaulés, vous vous dites que ça ne vous ferait pas  que du mal.



OU FAIRE DU SPORT COMME UN VRAI PARISIEN ?


Selon votre profil parmi ceux décryptés ci-dessus, bien sûr, vous saurez naturellement où vous diriger - au "Paris First Tchoukball Club" du 20ème arrondissement si vous êtes un Sportif Pointu, ou au bistrot le plus proche si vous êtes un Sportif Dans Sa Tête. Quoiqu'il en soit, en tant que guide de comportement parisien, nous préférons vous indiquer les lieux les plus recommandables pour faire du sport avec style. Vous vous y rendrez, bien sûr, dans des tenues impeccables - car attention, le mythe de la fringue pourrie "qui n'a aucune importance" pour aller faire du sport est, véritablement, un mythe. Du moins, dans notre ville préférée.

Sélection de lieux à fréquenter assidûment :

- L'USINE
Cette (double) salle de sport est la star de la capitale. Chic et ultra pro, elle regorge de peoples et de gens bien dans leur corps. On y croise des businessmen, des couturiers, de mannequins ou des stars du cinéma en jogging au milieu des quidams. Ses trois chevaux de bataille principaux sont simples, complémentaires et bien trouvés : les machines (d'une qualité irréprochable évidemment, avec la possibilité d'y glisser un DVD), le coaching (chérot, mais véritablement divin), et le yoga (avec différents cours ultra spécialisés). Lancée par les anciens maîtres du Gymnase Club, la première Usine, située vers Opéra, a tellement cartonné que sa petite soeur vient d'ouvrir rue Quincampoix, dans un lieu aussi luxueusement cosy que la première. Bien entendu, le nombre d'adhérents est limité pour éviter l'affluence, on y bénéficie d'un excellent bilan de forme à l'arrivée, et les vestiaires sont plus beaux qu'un spa trois étoiles. Et ce bonheur a, en toute logique, un sacré prix ... Mais pour les vrais accros, c'est le pied assuré. Et l'occasion de courir ou soulever des poids à côté de Lenny Kravitz, Julie Depardieu, Estelle Lefébure ou Marc Jacobs. Yallah.
www.usineopera.com

 
- KLAY (photo ci-dessus)
Mon chouchou. Tout comme l'Usine, le Klay est une merveille pour qui aime vraiment faire du sport (et, hélas, oscille à peu près dans les même prix). Là aussi, machines incroyables, déco sublime (entre métal et bois), vestiaires nickels, sauna, hammam et impression délicieuse de faire partie d'un club de privilégiés, ravissent ses adhérents. Ce nouveau havre de sport, lancé récemment par les rois du Ken Club* Arthur et Frank-Elie, a cependant une particularité par rapport à l'Usine, qui risque de fort plaire aux Parisiens : un resto-bar où traîner avant ou après sa séance. Dans le DEPUR, ou Drôle d'Endroit Pour Une Rencontre (oui, ils ont ouvert une antenne ici !), on s'enfonce dans les fauteuils en cuir, on sirote un thé entre copines après sa séance, on dîne au champagne, on travaille sur son ordi en buvant un smoothie  en terrasse... Un lieu de vie cosy, lié au sport, à l'américaine. Last but not least, le Klay organise aussi des évènements : lancement d'une paire de baskets branchouille avec Colette ou autre soirée spéciale, on peut tout à fait se retrouver à danser au son des Dj au milieu du bar, voire ... dans la salle de muscu. Un concept à suivre pour les fêtards sportifs. Personnellement, je vendrais toute ma famille pour y obtenir un abonnement (sans vouloir les vexer).
www.klay.fr
*sublime club de sport de richards dont j'évite de parler ici parce qu'il est démentiel mais coûte ses  bons 3000 € l'année, c'est un peu énervant (www.kenclub.com)



- CLUB MED GYM
Bien entendu, notre vénérable Club Med Gym, anciennement Gymnase Club, paraît tout vieux tout cheap comparé à ces merveilleux temples de la sueur en or massif. Moins beau, moins agréable à vivre, envahi par la foule, et, même parfois un peu crade (les vestiaires de République ou Palais Royal, par exemple, étant assez dramatiques), cette institution peut cependant faire de vous un vrai Parisien. D'abord, bien sûr, parce que les locaux ne sont pas tous millionnaires, et que vous pouvez trouver "franchement déplacé de payer un bras pour aller à l'Usine alors que des gens crèvent de faim". Ensuite, parce que le Club Med Gym est là depuis trente ans, et tient le haut du pavé du sport en salle de façon historique : un vrai Parisien aura donc toujours une certaines tendresse pour cette enseigne ... Enfin, parce qu'il n'y a que là qu'on puisse faire 50 activités différentes dans 22 clubs répartis dans toute la ville, et que comme tout bon Parigot, vous êtes une vraie girouette changeant de sport tous les 15 jours (vous passionannt successivement pour la danse africaine, la boxe et le qi kong). Et puis, si vous voulez un peu plus de luxe, il y a toujours l'option Waou : ce n'est pas le Ken Club, mais au moins, c'est propre et un peu moins blindé.
www.clubmedgym.com


- CENTRE DE DANSE DU MARAIS
Un monument. Depuis déjà 40 ans, le Centre de danse du Marais, logé dans un immeuble du 17e siècle, étend ses mythiques salles de cours autour d'une courette pavée. Ici, c'est Fame et le Bolchoï mixés, et des élèves de tous âges et toutes nationalités s'y croisent entre deux cours et une virée shopping chez American Apparel, juste à côté. Rock, danse classique (je vous recommande la divine Daniella Rachjman), danse contemporaine, claquettes, hip-hop (avec Mia Frye herself), orientale, africaine, brésilienne, capoeira, salsa, tango, flamenco, Qi Gong, théâtre, chant ... Dans ses multiples salles historiques, vous trouverez forcément votre bonheur. Le seul souci : c'est là aussi un peu chérot, et il y a souvent trop de monde aux cours. Mais on n'a rien sans rien.
www.parisdanse.com


- BOIS DE BOULOGNE ET LUXEMBOURG
Vous voyez, pas forcément besoin d'être milliardaire pour être un Parisien sportif : tel le New Yorkais arpentant son cher Central Park ou le Britannique foulant Hyde Park, le Parisien et la Parisienne ont eux aussi leurs espaces verts où gambader joyeusement. Bien sûr, souvent, ils choisissent leur lieu d'ébats selon l'endroit où ils habitent, et si vous vivez dans le 14e, vous serez forcément tentés par Montsouris. Vous pouvez aussi la jouer originale et pratiquer la Coulée Verte, cet étrange parcours qui traverse le 12e arrondissement en hauteur. Mais sachez que la vraie classe, c'est quand même de courir au Bois (inutile de dire Boulogne derrière) ou au Luco. Parce qu'ils se trouvent dans des quartiers élégants, et sonnent mieux à l'oreille locale. Vincennes est également acceptable depuis que les bobos ont envahi la zone. Enfin, bien sûr, vous pouvez courir dans les rues de la ville, à vos risques et périls : entre voitures qui puent, vélos qui grillent les feux et chiens qui défèquent où bon leur semble, votre jogging sera plus une course d'obstacles qu'autre chose. Mais certains adorent : c'est tellement Paris ... !


Autant être franche : avec toutes ces propositions alléchantes, vous n'avez plus aucune excuse pour ne pas être un parfait Parisien sportif. Alors bougez-vous donc un peu, les enfants. Dieu vous le rendra (ou pas).


Commenter cet article

christian 20/11/2009 16:03


Excellent as usual :^)


Les Parisiens.net 23/11/2009 11:59


thanks :)


Shine 20/11/2009 09:53


Tu me fais trop trop rire...
Je veux un abonnement au KLAY !!!!!!!!!!!!!!!!!


Les Parisiens.net 23/11/2009 12:00


ah comme je te comprends ! (pour l'abonnement je veux dire)
1500 euros l'année, mais va faire un tour la bas, tu comprendras pourquoi je bave devant (je suis au Waou personnellement)
: )